Conseil Achat Auto

 
 
  

Fiche Occasion
Base Occasion


 Petites annonces
Webmaster

Vente Auto


pub

Lancée de janvier 2009 à juin 2011.

 


Fiche technique :

Moteur :

  4 cylindres en ligne, 16 soupapes.

Cylindrée :

  2 777 cm3.

Puissance réelle :

  163 ch.

Puissance fiscale :   11 cv.
Alimentation :   injection.
Energie :   diesel.
Transmission :

  avant.

Boîte de vitesses :

  automatique, 6 vitesses.

Direction :   assistée.
Freins ABS :   oui.
Pneumatiques :
  225/65 R 16.
Dimensions :  
   - longueur :

  5.14 m.

   - largeur (hors rétroviseurs) :

  1.95 m.

   - hauteur :   1.75 m.
Vitesse maxi :   185 km/h.
Coffre :

  638 dm3.

Poids :   2 175 kg.
Réservoir :   76 l.
Consommation :  

   - autoroute :

  7.3 l / 100 km.

   - route :

  9.3 l / 100 km.

   - ville :

  12.8 l / 100 km.

Émission de CO2 :

  247 gr/km.
 

L'équipement de série comprend :
    - ABS.
    - Airbags conducteur et passager.
    - Airbags latéraux.
    - Anti-démarrage.
    - Climatisation automatique.
    - Direction assistée.
    - ESP.
    - Phares anti-brouillard.
    - Jantes en alliage.
    - Ordinateur de bord.
    - Porte-bagages.
    - Radar de recul.
    - Radio cassette et CD.
    - Régulateur de vitesse.
    - Sellerie en tissu.
    - Sièges électriques.
    - Verrouillage centralisé.
    - Vitres électriques.
    - Volant cuir.
Les plus :
    - Système « Stow&Go ». 
    - Volume du coffre.
    - Habitabilité.
    - Confort.
    - Boîte automatique.
    - Portes arrière électriques.
Les moins :
    - Insonorisation à froid.
    - Consommation moyenne.
    - Dimensions extérieures.
Prix d'origine du modèle testé :
    47 750 €.
Prix d'occasion en 2017 (calculé sur la base de 18 390 km par an) :
    De 13 454 € (janvier 2009) à 17 393 € (juin 2011).
Conclusion (en partenariat avec Essai Automobile) :

Le Grand Voyager de Chrysler de la récente mouture partage le privilège des monovolumes gigantesques avec peu d’autres modèles : le Rodius de SsangYong, le Viano de Mercedes et le Trans Sport de Chevrolet. Toutefois, il a des atouts à faire valoir qui le différencient illico de ses concurrents et qui intéresseront les parents de familles nombreuses, les gens qui cherchent des solutions variées nécessitant du volume et de la robustesse. Dans ce créneau, le Grand Voyager efface ses colistiers avec la même élégance que le nouvel Obama d’outre-Atlantique.

Cinq mètres quatorze, c’est près de trente centimètres de plus que le Renault Grand Espace qui règne encore et toujours dans la catégorie, aidé en cela par une tenue de route et une ouverture vers le soleil que les Européens continuent de plébisciter à l’envi ! Le Grand Voyager revient avec cette cinquième génération en s’inscrivant clairement dans la philosophie américaine de la voiture : celle que l’on conduit tranquillement, sans la brusquer, de préférence où les voies sont spacieuses et les courbes amples. Mais alors, que faire avec ce mastodonte dans la vieille Europe aux chaussées connues pour leur étroitesse, aux villes aux quartiers ramassés ? C’est ce que Chrysler nous a autorisé à essayer pendant une semaine aux portes de l’hiver, sous les bourrasques de neige et nos itinéraires belgo-suisses et français habituels.

Avant de partir, nous recevons quelques explications pour utiliser le système « Stow&Go ». Celui-ci permet de ranger les cinq sièges à l’arrière dans le plancher : les trois places les plus éloignées du conducteur sont commandées électriquement. Les deux fauteuils de la deuxième ligne s’escamotent manuellement. Ils peuvent être orientés vers l’arrière pour créer une salle de jeux de société. Tous les sièges s’estompent intégralement dans le plancher en libérant une aire grandiose qui servira lors des déménagements. Les commandes de la dernière rangée autorisent aussi de jongler avec un, deux ou trois sièges et même de les diriger vers l’arrière. Ils feront, alors, office de cabriolets pour le pique-nique, abrité par l’auvent du hayon !

Premier contact : la sonorité des quatre cylindres diesel envahit le volume : ils claqueront à froid pendant quelques minutes avant de retrouver une mélodie présente et acceptable. Récemment revu pour développer une dizaine de chevaux de moins tout en conservant le couple, ce moteur revendique des ménagements. Inutile de le contraindre à jouer dans la cour des fonceurs et des fadas de chronomètres. Il se contentera, et c’est ce qu’on lui demande, de mouvoir les presque trois tonnes de notre voyage (le véhicule, les cinq adultes et leurs bagages) avec douceur. Ainsi, il se montre redoutable d’efficacité. Les volumes prévus dans le plancher pour ranger les sièges se révéleront utiles pour le barda.

Nous aurions pu craindre un appétit vorace ! Dans les conditions peu avenantes de notre périple sous la pluie, la neige, dans le froid de décembre et les routes encombrées de l’entrée de nos villes, il s’est cantonné à un peu plus de dix litres aux cent. Pour les grands rouleurs, veillez à remplir le réservoir au-delà du premier déclenchement du pistolet de la pompe : vous pourrez encore verser une bonne dizaine de litres pour cent kilomètres de plus.

La nouvelle transmission automatique, à six rapports, diffuse les newtons-mètres aux roues avant. Le levier est étonnamment situé juste à côté du volant, au tableau de bord, libérant l’espace entre les deux marquises de la première rangée. Les vitesses passent avec fluidité, laissant de la marge pour qui sait faire travailler son attelage. Une commande séquentielle autorise même à conserver un rapport défini, ce que nous avons utilisé dans les descentes enneigées : trois tonnes ne se guident pas comme une sportive !

Il y a vingt-cinq ans déjà que Chrysler distribue ses Grand Voyager sur la planète et plus de douze millions d’acheteurs lui ont fait confiance. Il tient la route, malgré ses suspensions réglées pour préserver le confort des hôtes. Traction avant, le Grand Voyager peut faire la nique aux propulsions qui restent parmi ses concurrents : une fois la neige ou les trajectoires glissantes venues, il n’y a plus photos. Toutefois, veillez à chausser ses jantes de pneus d’hiver : ce sera une sécurité supplémentaire. À l’intérieur, pour autant que le capitaine prenne soin de le diriger du bout des doigts, les passagers seront aux anges. Le confort est là, le nubuck des sièges, les amortissements feutrés, l’éclairage confié aux diodes… Vous en trouverez aussi dans la lampe de poche amovible rechargeable masquée dans la paroi du coffre.

Les trois portes arrière se commandent électriquement, ce qui participe au style de vivre plus détendu que nous importe l’Amérique. Le park system est une nécessité : les vitres teintées, le gabarit de l’engin permettent difficilement d’apprécier correctement les dimensions extérieures. Alors, les bips-bips et la caméra de recul sont précieux. Dans les parkings souterrains, vous veillerez à escamoter les rétroviseurs latéraux et à anticiper les manœuvres. Ainsi, vous éviterez certains pièges dus aux proportions inhabituelles du Grand Voyager.


Faites une estimation gratuite de votre véhicule sur :

Acheter vos pièces neuves chez :

pub

Financer une Chrysler Grand Voyager 2.8 CRD Touring FAP avec :

Creditland

Assurer une Chrysler Grand Voyager 2.8 CRD Touring FAP avec :

Assurland est un service gratuit pour comparer devis, tarifs et garanties de la plupart des assureurs et souscrire à des assurances adaptées à vos besoins !

Assurland est le site de comparaison des tarifs des assureurs en temps réel. En moins de 5 minutes, de votre ordinateur, vous pouvez interroger 75 assureurs, sans vous déplacer. Vous pourrez même souscrire directement avec l'assureur le plus adapté à vos besoins.

Assurland.com

Obtenez votre carte grise en ligne et commandez vos plaques d'immatriculation sur le site :

Eplaque est le programme qui fait gagner du temps ! Depuis 2009, Eplaque vous permet de faire une demande de carte grise sans se déplacer à la Préfecture.

Eplaque est habilité par le Ministère de l'intérieur (n°18621) pour effectuer les démarches d'immatriculation. Eplaque propose également des plaques d'immatriculation et des kits de pose. C'est la solution pour éviter les attentes et les démarches laborieuses en Préfecture !

De plus, le process est totalement sécurisé : le certificat d'immatriculation est envoyé en courrier recommandé sous 3 jours ouvrés, directement depuis l'Imprimerie Nationale. Processus identique à celui de la Préfecture ! Le courrier recommandé contenant la carte grise originale est distribué contre-signature et reste 15 jours au bureau de Poste en cas d'absence. Vous pouvez suivre l'expédition de votre carte grise sur le site du gouvernement.

Vous cherchez des pièces d'occasions (carrosseries, moteur, boîte de vitesses, calandre, pare-choc, etc.) :


Traduire la page :


Pour retrouver toutes les autres fiches occasions, suivez ce lien ici.
 
Fiche Jaguar XJR 4.2 V8 (présentée du 01 mars au 14 mars 2010)
Fiche Volvo V70 2.0D Summum FAP (présentée du 01 janvier au 28 février 2010)

visiteurs depuis janvier 2009

© 2001-2017 - Conseil Achat Auto.