Conseil Achat Auto

 
 
  

Fiche Occasion
Base Occasion


 Petites annonces
Webmaster

Vente Auto


pub

Lancée d'avril 2003 à janvier 2005.

  


Fiche technique :
 
Moteur :

  4 cylindres en ligne, 16 soupapes.

Cylindrée :

  1 998 cm3.

Puissance réelle :

  131 ch.

Puissance fiscale :   9 cv.
Alimentation :   injection.
Energie :   essence.
Transmission :

  aux roues avant.

Boîte de vitesses :

  manuelle, 5 vitesses.

Direction :   assistée.
Freins ABS :   oui.
Pneumatiques :
  205/55 HR 16.
Dimensions :  
   - longueur :

  4.77 m.

   - largeur :

  1.82 m.

Vitesse maxi :   200 km/h.
Coffre :

  435 dm3.

Poids :   1 550 kg.
Réservoir :   65 l.
Consommation :  
   - moyenne

  9.3 l / 100 km.

Émission de CO2 :

  non connu gr/km.
 

L'équipement de série comprend :
    - ABS.
    - 4 airbags.
    - Antipatinage.
    - Climatisation automatique
    - Rétroviseur intérieur électrochrome.
    - Sellerie mixte cuir/tissu.
    - Sièges chauffants.
    - Siège conducteur à réglages électrique sans mémoire.
    - Direction assistée asservie à la vitesse.
    - Commandes au volant pour le système radio à chargeur frontal de 5 CD.
    - Volant réglable.
    - Banquette arrière rabattable 2/3-1/3.
    - Phares anti-brouillards.
    - Jantes aluminium.
    - Accoudoir avec rangements.
    - Coffre à ouverture motorisée à distance.
Les plus :
    - Rapport Prix/Equipements/Prestations.
    - Présentation intérieure soignée.
    - Ligne.
    - Confort.
    - Sécurité.
    - Comportement routier.
    - Châssis stable.
Les moins :
    - Consommations.
    - Placages en faux bois.
    - Habitabilité.
    - Reprises moyennes.
Prix d'origine du modèle testé :
    20 800 €.
Prix d'occasion en 2017 (sur la base de 11 660 km par an) :
    De 1 979 € (avril 2003) à 2 478 € (janvier 2005).
Conclusion (en partenariat avec Essai Automobile) :

Le constructeur coréen Daewoo nous a habitués à livrer des voitures de belle facture à prix compté. Sans sacrifier ni le confort, ni la sécurité. La nouvelle Evanda CDX, que vous avez aperçue dans le parking ces derniers jours, ne déroge pas à cette règle. Elle séduit par sa classe et par son rapport prix/équipement imbattable. L’Evanda est une routière qui offre au prix le plus bas les caractéristiques d’un véritable haut de gamme. Et si la motorisation diesel manque, l’installation au gaz réalisée par l’importateur bénéficie d’une extension de la garantie d’usine tout en offrant un coût d’utilisation réduit et une autonomie peu habituelle pour ce type de véhicules.

Pour approcher la clientèle européenne, le groupe GM a fait appel au styliste italien Giugiaro d’Italdesign. La remplaçante de la Leganza troque ainsi sa fluidité pour des arêtes vives coupées au couteau rappelant les traits de certaine Suédoise… L’habitabilité n’est certes pas des plus généreuses. La largeur aux coudes est mesurée et la garde au toit à l’arrière est insuffisante pour les grands gabarits. Par contre, l’espace pour les genoux est appréciable.

La présentation intérieure est soignée. Le cuir de la sellerie est de bonne qualité. Certains resteront critiques vis-à-vis des placages en faux bois ou du manque d’originalité de l’ensemble. Classique au sens “années 70” du terme ! En ce qui concerne les équipements, c’est l’utile que l’on découvre. Prix oblige ! Pas question de s’aligner sur les régulateur de vitesse, essuie-glaces, allumage des phares ou encore lève-vitres full automatiques qui peuplent les productions concurrentes. Modeste. Oui, mais sérieux. L’équipement est, pour le reste, complet : ABS, ESP, airbags latéraux à l’avant, climatisation automatique, siège conducteur à réglages électrique sans mémoire, sièges chauffants, direction assistée asservie à la vitesse, rétroviseur intérieur électrochrome, commandes au volant pour le système radio à chargeur frontal de 5 CD, volant réglable, banquette arrière rabattable 2/3-1/3, anti-brouillards, jantes aluminium, accoudoir avec rangements, coffre à ouverture motorisée à distance… Trois options sont reprises au catalogue : la peinture métallisée, la boîte automatique et l’installation au gaz.

En Europe, Daewoo propose seulement le quatre cylindres 2.0 litres à 16 soupapes. Dans le modèle testé, il se conjugue avec la boîte manuelle à 5 vitesses. Ce moteur se montre nerveux dans les premiers rapports et serein sur autoroute. Il manque bien d’un peu de pêche dans les côtes ou dans les dépassements d’urgence. Cependant, si la conduite adoptée reste conforme aux souhaits du législateur, l’Evanda se contente aisément de la puissance et du couple disponibles. On s’étonnerait parfois des chiffres annoncés par certains constructeurs pour présenter leur production inutilisable, même sur les autoroutes allemandes nettement plus contrôlées que ce que la légende ne le raconte. Un autre débat…

L’Evanda est une berline paisible à vocation familiale. Elle est dotée d’un train avant accrocheur et d’un châssis stable. Le comportement routier est convaincant. En fait, le seul reproche que l’on puisse faire à cette voiture trop sage, c’est la pénalisation fiscale du moteur 2.0 litres par rapport à certaines 1800 concurrentes proposées à un prix similaire. Mais qui en “jettent” moins !


Traduire la page :


Pour retrouver toutes les autres fiches occasions, suivez ce lien ici.
 
Fiche Opel Astra TwinTop 1.6 Ecotec Cosmo (présentée du 08 au 14 septembre 2008)
Fiche Ford Mondeo 2.5T Titanium Blue Pack Carrosserie (présentée du 01 au 07 septembre 2008)

Compteur Global gratuit sans inscription

visiteurs depuis janvier 2009

© 2001-2018 - Conseil Achat Auto.