Conseil Achat Auto

 
 
  

Fiche Occasion
Base Occasion


 Petites annonces
Webmaster

Vente Auto


pub

Lancée de décembre 2006 à juin 2010.

 


Fiche technique :
 
Moteur :

  4 cylindres en ligne, 16 soupapes.

Cylindrée :

  1 798 cm3.

Puissance réelle :

  133 ch.

Puissance fiscale :   8 cv.
Alimentation :   injection.
Energie :   essence.
Transmission :

  aux roues avant.

Boîte de vitesses :

  manuelle, 5 rapports.

Direction :   assistée.
Freins ABS :   oui.
Pneumatiques :
  205/45 R 17.
Dimensions :  
   - longueur :

  3.75 m.

   - largeur :

  1.70 m.

Vitesse maxi :   194 km/h.
Coffre :

  de 272 à 1 086 dm3.

Poids :   de 980 à 1 120 kg.
Réservoir :   42 l.
Consommation :  
   - moyenne

  7.5 l / 100 km.

Émission de CO2 :

  215 gr/km.
 

L'équipement de série comprend :
    - ABS.
    - Airbags frontaux et latéraux.
    - Vitres avant électriques.
    - Rétroviseurs électriques et dégivrants.
    - Verrouillage centralisé avec télécommande.
    - Volant réglable en hauteur.
    - Auttoradio CD MP3.
    - Ordinateur de bord.
    - Banquette arrière fractionnée, coulissante et rabattable.
    - Airbags de genoux conducteur.
    - Airbags rideaux.
    - Climatisation automatique.
    - Siège conducteur réglable en hauteur.
    - Antibrouillards.
    - Jantes alliage 17 pouces.
    - Accès et démarrage sans clé.
    - Etc...
Les plus :
    - Rayon de braquage.
    - Equipement.
    - Banquette arrière.
    - Rangements.
    - Comportement routier.
Les moins :
    - Budget d'entretien moyen.
    - Coffre.
    - Finition intérieure.
    - Boucliers non protégés des chocs.
Prix d'origine du modèle testé :
    18 830 €.
Prix d'occasion en 2017 (calculé sur la base de 10 810 km par an) :
    De 5 292 € (décembre 2006) à 8 219 € (juin 2010).
Conclusion (en partenariat avec Essai Automobile) :

Les temps changent et les incitations vives des Administrations au travers de radars inhumains invitent la population à une approche de la route moins rageuse… Pieux espoirs pour certains ! Pourtant, la majorité des conducteurs adoptent un style de conduite plus soft. Les constructeurs réagissent aussi. Pour certains d’entre eux, dont Toyota, le logo TS rimera dorénavant, du moins pour la Yaris, avec un engin dynamique sans être sportif, privilégiant le confort et la souplesse plutôt que la hargne des accélérations les vitesses de pointe inacceptables.

De par sa nature de citadine, la Yaris offre des rondeurs et des regards souriants —à moins que ce ne soient des sourires regardants— aux passants qu’elle côtoie. La version TS hérite de quelques accessoires qui la démarquent du lot traditionnel de ses sœurettes : un unique sigle TS dans la calandre spécifique à nid d’abeille, un becquet sport, des jupes latérales et des pare-chocs bombés de la couleur de la carrosserie, des suspensions baissées de huit millimètres, des jantes en alliage de dix-sept pouces, une sortie d’échappement chromée… Les feux arrière adoptent la technologie LED : ils s’allument plus rapidement et consomment moins d’énergie. La nouvelle TS reste une citadine civilisée et pleine de charme dont la teinte rouge, à elle seule, fait retourner pas de tête sur notre passage !

Au moment d’entrer dans la voiture, il y a de quoi apprécier la clef mains libres. Une fois installé et sanglé, un doigt posé sur le bouton rond lance le moteur comme dans les grandes routières de prestige. Les rangements sont pratiques, surtout celui situé dans le tableau de bord, derrière le volant. Dans la version cinq portes testée, la banquette arrière coulisse pour maximiser l’espace aux genoux ou le volume du coffre. Elle se rabat de façon à obtenir un plancher plat. Contrairement aux autres mouture de la Yaris, la TS est équipée d’un compte-tours et d’un compteur analogiques. Elle hérite également des rétroviseurs chauffants et des vitres avant électriques, d’une climatisation automatique, d’un radio/ CD/MP3… Seuls les plastiques et la jauge d’essence dénotent dans l’ensemble.

Le moteur de mille huit cents centimètres cubes confirme la vocation policée de la TS. D’autant qu’il est accouplé à une boîte manuelle à cinq rapports qui contribuent à donner une impression de puissance au long souffle. C’est par le couple qu’elle se distingue de ses concurrentes en facilitant les reprises à bas régime. Les accélérations pures ne sont pas toujours au rendez-vous. Toutefois, les dépassements s’effectueront sans difficulté grâce percherons de réserve qui délivrent ce qu’il faut de muscle pour faire la différence.

Évidemment, quand on joue du changement de vitesse à la recherche de sensations, la sonorité plus présente et la consommation s’en ressentent. Comme à l’habitude chez Toyota, la commande est agréable. À l’arrêt, le moteur est tellement silencieux qu’on a l’idée d’avoir calé ou de disposer d’un système « stop & go ». Sur autoroute, le régime de croisière du cinquième rapport est quelque peu élevé sans pourtant rendre l’habitacle assourdissant.

Les amortisseurs sont réglés nettement plus souples, quoique fermes, que dans une sportive pure et dure, de quoi renforcer l’impression de confort. De série, Toyota installe les contrôles de stabilité et de motricité qui ne sont pas déconnectables. La sécurité prime ! La tolérance de l’ESP —oups ! du VSC— est suffisante pour accepter de petites sensations. Cependant, sur les routes détrempées de cette fin de juillet, l’attention était de rigueur. Les trains roulants ont été affermis pour la version TS. Le freinage assisté est progressif et efficace. La direction électrique laisse remonter peu d’information.

La position de conduite, plutôt haute, ne confère pas une ambiance propre aux sportives des grands crus. Les sièges sont confortables et soutiennent comme il faut quand on met la sourdine aux besoins de sensations des rallyemen. Sans conteste, la Yaris TS est une citadine assagie qui charmera principalement par son look à défaut de délivrer ses doses d’adrénaline et les sueurs froides qui les accompagnent. Assurément, la Yaris TS est une voiture sage à tempérament coquin pour les occasions.

Si vous voulez avoir des conseils sur l'achat d'une Toyota Yaris TS 1.8 Dual VVT-i, écrivez-moi sur le formulaire Contact.


Faites une estimation gratuite de votre véhicule sur :

Acheter vos pièces neuves chez :

pub

Financer une Toyota Yaris TS 1.8 Dual VVT-i avec :

Assurer une Toyota Yaris TS 1.8 Dual VVT-i avec :

Assurland est un service gratuit pour comparer devis, tarifs et garanties de la plupart des assureurs et souscrire à des assurances adaptées à vos besoins !

Assurland est le site de comparaison des tarifs des assureurs en temps réel. En moins de 5 minutes, de votre ordinateur, vous pouvez interroger 75 assureurs, sans vous déplacer. Vous pourrez même souscrire directement avec l'assureur le plus adapté à vos besoins.

Assurland.com

Obtenez votre carte grise en ligne et commandez vos plaques d'immatriculation sur le site :

Eplaque est le programme qui fait gagner du temps ! Depuis 2009, Eplaque vous permet de faire une demande de carte grise sans se déplacer à la Préfecture.

Eplaque est habilité par le Ministère de l'intérieur (n°18621) pour effectuer les démarches d'immatriculation. Eplaque propose également des plaques d'immatriculation et des kits de pose. C'est la solution pour éviter les attentes et les démarches laborieuses en Préfecture !

De plus, le process est totalement sécurisé : le certificat d'immatriculation est envoyé en courrier recommandé sous 3 jours ouvrés, directement depuis l'Imprimerie Nationale. Processus identique à celui de la Préfecture ! Le courrier recommandé contenant la carte grise originale est distribué contre-signature et reste 15 jours au bureau de Poste en cas d'absence. Vous pouvez suivre l'expédition de votre carte grise sur le site du gouvernement.

Vous cherchez des pièces d'occasions (carrosseries, moteur, boîte de vitesses, calandre, pare-choc, etc.) :


Traduire la page :


Pour retrouver toutes les autres fiches occasions, suivez ce lien ici.
 
Fiche Fiat Grande Punto 1.4 Starjet 16V 95 ch Emotion (présentée du 31 mars au 06 avril 2008)
Fiche Renault Grand Scénic 2.0 T 165 ch Luxe (présentée du 24 au 30 mars 2008)

visiteurs depuis janvier 2009

© 2001-2017 - Conseil Achat Auto